229 días de vida loca
¡Que les vaya bien!

Menu

Page principale
Notre itinéraire
Album photos
Archives


...de retour sur Lille !

The end

Des rues noires de monde comme un week-end de braderie de Lille, un déluge de milliers de vendeurs à la sauvette, des rames de métro bondées tel un jour de grève des transports parisiens, des embouteillages dans toute la ville et un nuage grisâtre qui plane dans le ciel… notre voyage prenait fin dans la folie citadine de Mexico ! Nos quelques jours dans la plus grande ville du monde n’auront pas été de tout repos mais nous serons tombés sous le charme populaire de ses rues et de ses soirées folkloriques de combat de catch, d’enfilade de tequila et de concerts de rues des mariachis ! Tout un programme !


Avant de prendre l’avion pour rentrer à ch’baraque et de tous vous revoir bientôt, il est temps pour nous de dresser un premier bilan de ces 229 jours de voyage…


Nombre de pays visités : 11
Nombre de photos : 12270
Nombre d’objets volés : 0
Nombre d’objets perdus : 6 (imputé uniquement à Romain, dont un pc…)
Nombre de bus ratés : 4
Nombre de vols ratés : 0
Nombre de crevaisons : 3
Nombre de piqures de moustique : plus de 200 pour Clara, une quinzaine pour Romain
Nombre de pansements utilisés : 39
Nombre de douches froides : une bonne cinquantaine…
Nombre de couchers avant 20h : 0 (nous nous l’étions interdit)
Nombre de couchers avant 21h : plus d’une centaine…
Nombre de soirées trop arrosées : 4
Nombre de footings : 7
Nombre d’achats compulsifs : 9 (imputé uniquement à Clara)
Nombre de fraudes sur nos comptes bancaires : 4
Nombre d’engueulades : 229… et autant de fou rire !!!!!

 

A très vite !


Ecrit à Mexico, le 21/02/2012

Commentaires (<%EntryCommentCount%>)

Sprint final

Nous n’avons pas rechigné à voyager de nuit ou de bon matin pour parcourir les 1350 km qui nous séparaient de Mexico sans se farcir les 32 heures de bus pendant nos dernières journées ! Nous n’étions pas tout frais pour nos étapes journalières mais nous ne pouvions pas traverser la moitié du Mexique sans visiter les superbes villes coloniales, les marchés indiens, les paysages désertiques, les plantations de cactus et les fabriques de Mezcal !
 
La politesse veut que nous n’ayons jamais refusé les dégustations de Mezcal mais nous n’avons pas croqué le petit vers qui est au fond de la bouteille... ça on vous le ramène ! Nous devons aussi admettre que nous sommes beaucoup moins téméraires depuis notre découverte fortuite des tacos garnis à la peau de cochon frite (avec les poils)… un mal pour un bien, notre consommation a depuis fortement diminuée mais nous avons toujours un peu de mal avec les autres plats « piquante » ! Une autre histoire…

Ecrit à Oaxaca, le 12/02/2012

Commentaires (<%EntryCommentCount%>)

Intox

Drogue, délinquance, insécurité, voilà les clichés du Mexique ! Pourtant il faut bien admettre que depuis notre arrivée au Yucatán, les seuls dangers que nous avons rencontrés sont les tacos... tellement irrésistibles que nous en dévorons à chaque repas jusqu’à l’overdose ! Nous avons un peu compensé avec notre marathon des cités mayas, le long de la péninsule, mais nous ne savons pas comment mettre fin à cette addiction… bref, nous ne savons pas si nous allons tester la tequila !

Ecrit à Uxmal, le 7/02/2012

Commentaires (<%EntryCommentCount%>)

On ne s’en lasse pas…

Les côtes du Belize abritent la 2ème plus grande barrière de corail du monde… une chose à voir absolument, non ? Et vu que les routes pour le Mexique passaient par là, nous avions de bonnes raisons pour, une nouvelle fois, passer quelques jours sur une ile des caraïbes ! Inutile de dire que les plongées sur les récifs étaient féeriques, et les langoustes grillées succulentes, mais ne croyez pas que nous étions dans un paradis aseptisé pour touristes… le Belize ressemble plutôt à un pays du bout du monde laissé à l’abandon.
 
Le plus surprenant est le décalage du pays avec le monde hispanique qui l’entoure… la population est quasi-exclusivement black, la langue officielle est l’anglais et la culture est jamaïcaine ! Nous étions assez déstabilisés par tant de changements et un peu désemparés face à la nonchalance des rastas, d’autant qu’on avait un peu de mal à comprendre leur anglais africanisé, mais nous devions juste être relax pour que tout se finisse toujours par un… cool, check man !!! Bref, dommage que nous n’ayons eu le temps que de nous acclimater, Romain était bien parti pour commencer ses dreadlocks !

Ecrit à Caye Caulker, le 30/01/2012

Commentaires (<%EntryCommentCount%>)

Au jour le jour

Les temps de parcours considérables au Guatemala, malgré les courtes distances, nous ont imposés de revoir sérieusement l’itinéraire que nous avions imaginé dans l’excitation des premiers jours… l’état des routes et des bus demandait de compter une journée complète de voyage pour aller d’un site à un autre !
 
Pour ne pas gaspiller des journées précieuses en cette fin de voyage, sachant tout ce que nous avons encore à découvrir jusqu’à Mexico, nous avons décidé de simplement nous contenter de l’essentiel… les anciennes cités mayas au nord du pays, en particulier le fameux site de Tikal !
 
Ces sites archéologiques, enfouis dans la jungle, sont encore largement recouverts par la végétation mais la vue imprenable du haut des pyramides, les bruits effrayants de la faune et la grandeur des vestiges en font des lieux envoûtants... à condition de ne pas avoir le vertige pour monter et descendre les pentes raides des pyramides !

Ecrit à El Remate, le 23/01/2012

Commentaires (<%EntryCommentCount%>)
<- Page précédente